Ce sera sur les terres de la commune de Nekö (Poya) que se déroulera, le 26 janvier prochain, la première assemblée générale du Parti de libération kanak (PALIKA) pour l’année 2019.

             Ce premier rendez-vous politique de l’année aura donc pour tâche d’une part de faire le point sur le contexte politique et institutionnel du pays (convention du FLNKS; contexte politique local précédant le Comité des Signataires à Paris ;  conclusions du Comité des Signataires ; examen du budget de la Nouvelle-Calédonie au Congrès de la NC etc.), et d’autre part de fixer les actions politiques que le PALIKA doit porter à tous les niveaux, pour permettre de réaliser l’objectif « 2020, l’Indépendance ».

À court terme, l’AG définira la stratégie à porter en vue des échéances provinciales de mai 2019 et cela en tenant compte des préconisations du 43ème congrès lesquelles recommandent la mise en œuvre de la démarche unitaire des partis du FLNKS et d’ouverture citoyenne. Le 43ème congrès a précisé que  « cette démarche unitaire implique un programme partagé en cohérence avec le travail développé au sein des institutions durant les dernières années et dans la campagne de  mobilisation pour le référendum du 4 novembre 2018 (…) »

   Pour le long terme, l’AG évaluera la dynamique engagée sur le terrain par les militants dans le cadre des comités nationalistes et citoyens pour porter le projet d’accession à l’indépendance notamment en ce qui concerne la préparation du référendum d’autodétermination de 2020.